La fabrication d’un tableau abstrait de A à Z

De la réalisation du châssis jusqu’au vernissage, la fabrication d’un tableau abstrait nécessite des heures de travail insoupçonnées en dehors de la peinture. Une sélection de matériaux de qualité associée à un savoir faire artisanal sont nécessaires pour obtenir un support haut de gamme.

Les châssis sont en bois de pin des Landes massif. Il sont assemblés par un spécialiste utilisant des méthodes traditionnelles. L’assemblage tenon et enfourchement est un des procédés les plus fréquents qui a fait ses preuves depuis des générations. Les cadres sont disponibles aux formats standard mais ils peuvent également être personnalisés sur mesure avant d’être soigneusement entoilés.

Les peintures acryliques utilisées sont de qualité supérieure. La concentration de pigments élevée de la gamme liquitex heavy body résiste mieux à la lumière et à l’épreuve du temps.

Outre les traditionnels pinceaux et couteaux, des ustensiles inattendus sont employés au cours du processus de création de l’œuvre. Dans l’atelier du peintre, les contenants comme les contenus sont mis à contribution. En effet, c’est le pot de peinture lui même qui va servir à délimiter certaines formes arrondies sur le tableau. Les traits rectilignes réalisés avec une large spatule viennent contraster avec les courbes élégantes qui traversent de part en part les réalisations de l’artiste.

Les bords des toiles sont peints. Les tableaux peuvent donc être accrochés directement sur un mur sans encadrement préalable. La phase finale consiste en un double vernissage minutieux qui vient sublimer les couleurs en leur donnant brillance et éclat tout en les protégeant.
Tous les tableaux de John Beckley sont livrées signées et contresignées avec facture et certificat d’authenticité.

Démonstration de la création d’un tableau en vidéo

 

 

En un peu plus de 6’30 minutes, vous assistez à une création originale qui prend forme tout en musique, la deuxième passion de l’artiste. Dans cette vidéo, on voit naître le quadriptyque Carbon étape par étape. John Beckley débute les quatre toiles simultanément en considérant l’oeuvre dans son ensemble dès le départ. Le tournage de la séance en accéléré amplifie le dynamisme du clip. Deux toiles verticales et décalées viennent se placer au centre de deux panneaux au format paysage. Les lignes et leurs agencements sur les toiles donnent une impression de mouvement avec de grandes courbes qui viennent traverser un ensemble harmonieux dégageant beaucoup d’énergie.

Si vous souhaitez visionner d’autres vidéos de ce type cliquez ici